GSA-FW

En comparaison avec une section pleine, la décomposition du porteur en barres de treillis rend l’utilisation des matériaux
plus efficiente. Le fait de solliciter le bois principalement en traction et compression parallèles aux fibres permet de bénéficier pleinement de ses
avantages autant en résistance qu’en stabilité. Sa rentabilité est déterminée par l’efficacité des assemblages de chaque noeud. Grâce à l’introduction ciblée de parties en feuillu, la ferme à
treillis est optimisée de façon à
reprendre les charges les plus élevées.

Brouillon

Formes des porteurs

Les conditions de conception sont d’une grande importance pour le choix de la forme optimale du treillis. Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller sans engagement sur un projet spécifique. | Support
Pour qu’une poutre en treillis soit économique et que les simplifications communes statiques soient admises, la hauteur des membrures ne doit pas dépasser 1/7 de la hauteur globale du treillis (arête inférieure – arête supérieure).

Dimensions pour le transport

Une poutre en treillis peut être préfabriquée tant que les dimensions suivantes sont respectées:
Longueur: 35 m
Hauteur: 5 m (largeur de transport)
Poids: 20 tonnes
Si vous avez besoin de plus grandes poutres, veuillez s’il vous plaît nous contacter suffisamment tôt.

Prédimensionnement

Conception des noeuds

Les informations suivantes sont uniquement valables pour la liaison de deux diagonales par nœud.

Résistance d’assemblage pour les entretoises

Pour les fermes en résineux, une résistance au niveau design de 12 N/mm² est recommandée pour le prédimensionnement. Cette contrainte se réfère à la section brute du bois. Les coefficients habituels doivent être appliqués pour l’humidité et la durée de charge. Les valeurs de calcul selon la norme SIA 265 montrent immédiatement que pour de telles charges au niveau de l’assemblage, du GL28h au minimum est nécessaire afin de pouvoir effectuer la vérification dans la section nette. En outre, les dimensions de la section doivent être adaptées à l’espacement constructif des ancrages. En fonction du diamètre de tige désiré, il en résulte les dimensions préférentielles suivantes:

M16 → Largeurs des entretoises [mm]: 120, 200, 280
M20 → Largeurs des entretoises [mm]: 160, 240, 320, 400, etc.
Afin d’éviter toute confusion, un seul diamètre de tige filetée devrait être utilisé sur un treillis.

Pour les poutres à membrures parallèles, il est souvent utile de faire les premières diagonales en bois dur. Celles-ci sont environ 50% plus performantes que si elles étaient en résineux. Pour le calcul de la contrainte de traction dans une entretoise de BLC en feuillus (et BauBuche), il est conseillé d’utiliser la valeur de 18 N/mm². Des rendements plus élevés dans les entretoises sont possibles. Cependant, ils nécessitent généralement des renforts en bois dur dans les membrures.

Largeur de poutre

Dans le cas idéal, les membrures sont au moins 20 mm plus larges que la plus grande des diagonales et possèdent dans le meilleur des cas une section carrée.

Membrure supérieur

Dans la plupart des cas, la membrure supérieure peut être dimensionnée avec la section brute sous compression et flexion. Les tiges filetées affaiblissent l’assemblage, seulement si la force normale ne dépasse pas les contraintes flexionnelles de traction dues au moment d’appui.

Membrure inférieure

Pour la membrure inférieure, les vérifications doivent être effectuées au niveau de la section nette de chaque nœud. Pour ce faire, la largeur calculée de la membrure doit être réduite de 22 mm tous les 80 mm de largeur de diagonale.

Exemple:
Membrure 400/400
Diagonale A 240/240
Diagonale B 320/240 → 320/80 = 4

Section de la membrure pour la vérification N+M:
400-4*22 = 312 de large / 400 de haut

Modélisation

Diagonales

Une modélisation articulée des entretoises est autorisée pour la technologie GSA. Ce qu’il faut pour que cela fonctionne est expliqué dans les principes.
Par conséquence, la réduction selon le chapitre 5.3.6.2.2 de la norme SIA 265 n’est pas requise.

Rigidité

Pour les treillis en résineux, les diagonales peuvent être modélisées (également dans la zone de raccordement) avec la section brute.

Membrure

Si les membrures possèdent des charges entre les nœuds, les sollicitations résultantes doivent être prises en compte.

Centrage

Un centrage de l’axe des barres dans un seul nœud est souhaitable. Conformément à la norme SIA 265, le calcul simplifié peut être effectué selon le chapitre 5.3.6.1.2 si les axes des diagonales se coupent encore à l’intérieur de la membrure. Toutefois, il faut tenir compte des sollicitations résultantes des déviations locales de l’effort.

Affiche GSA-FW
Textes de soumission GSA-FW (en allemand)